L’arrivée à Sorel, que d’émotions!

Images de l’arrivée de Denis et Loulou le samedi 21 mai 2016 vers 17h30:

IMG_7323IMG_7331IMG_7327 IMG_7336IMG_7354 IMG_7363 IMG_7333 IMG_7324 IMG_7374 IMG_7366IMG_7368 IMG_7361  IMG_7345 IMG_7347 IMG_7351 IMG_7352IMG_7342

Catégories : Uncategorized | 12 Commentaires

Ménage à deux Capitaines !!

Ménage à deux Capitaines !!!

Première partie parole au vrai capitaine .

Pas facile de faire le bilan de ces deux années de voyage et de ces 9 milles milles parcourus et d’y trouver les bons mots . Ma pensée première va à Louise. Dès le début du projet durant les deux ans de préparations elle a su déployer toute l’énergie qu’il fallait . Ensuite ce qui n’était pas une mince affaire quitter son emploi . Beaucoup d’insécurités pour réaliser nôtre rêve et suivre son homme . Ensuite le voyage , vous avez vu les photos et lu les textes qui décrivaient les beaux moments , mais comme dans la vie sur terre , il y a les coups durs et le prix à payer . Je cite , l’humidité et le brouillard des Maritimes , la navigation de nuit , les sauts d’humeur  de dame météo , les milles parcourus dans des mers formées et aussi inévitablement les pannes….. , ou elle devait prendre en main seul le bateau . Ne pensez pas que ce fut un terrible voyage , pas du tout . Comme sur terre les épreuves et difficultés font grandir nôtre fierté et nous même . A quelque reprises elle a du repousser ses limites . En conclusion je peux affirmer que je n’aurais pas pu faire ce voyage seul et je lui dis que ou elle hissera à nouveau la grande voile je veux être à ses cotés .

Deuxième partie,

QU’EN  RESTERA  T-IL !!!!

Nous pensons à toute cette nature si près de notre vie de tout les jours . La mer bien sur …. cette mer que l’on se doit de respecter . De toutes ces iles visitées , de tout ces mouillages qui quelques fois si sauvages , que  l’on  se serait cru seul au monde QU’EN RESTERA T-IL !!!! De ces oiseaux qui nous accompagnaient dans nos navigations , du tout petit poisson volant jusqu’aux baleines, de la curiosité des loups marins qui nous charmaient à chaque fois,de nos plongés en compagnie des tortues marines et on ne pourra jamais oublier le jeu des dauphins devant l’étrave. QU’EN RESTERA T-IL !!!! De toutes ces rencontres entre bateaux copains, des locaux à travers les escales , sans oublier les gens qui nous rendus de grands services au moment ou on en avait grand besoin. QU’EN RESTERA T-IL !!!! De cette vie à deux durant ces deux ans ou nous aurons jamais été éloigné l’un de l’autre de plus de 35 pieds.QU’EN RESTERA T-IL !!!! Maintenant c’est l’appréhension  du retour à la vie terrestre , le rythme qui changera soudainement nous  effraie . En contre partie , c’est les retrouvailles avec la famille , nos proches  et les amis qui nous ont suivi via le blogue. On a bien hâte de vous voir et aux inconnus,si nos chemins se croisent hésitez pas à nous faire signe , il nous fera bien plaisir de vous rencontrer .

Capitaine Loulou ,

Pour ma part me soustraire 2 ans de la vie moderne d’aujourd’hui pour aller vivre sur notre voilier une vie simple fait d’essentiel mais tellement riche à la fois en expériences ,  en découvertes et en rencontres. Mon rôle en tant que second capitaine , à été parfait  pour moi ,je me plaisais dans les taches que j’avais à accomplir , aller chercher les fichiers météo , faire la navigation sur la tablette , barrer le bateau en plus des taches que nous nous partagions .Denis lui devait s’occuper de tout le reste….. c’est ça être un vrai capitaine . Il à été un très bon capitaine et je suis très fier de lui prenant bien soins de son équipage , car nous ne voulions surtout pas oublier que nous sommes des amoureux avant tout . Notre travail d’équipe ,notre complicité et la détermination que nous avions tout les deux , sont à mes yeux essentiel dans l’accomplissement  de ce  merveilleux voyage. Maintenant les deux pieds sur terre, près de tout ceux qu’on aime , nous allons continuer de profiter de la vie .

Un gros Merci à tout ceux et celles qui nous ont aidé aux préparatifs et pendant le voyage.

En plus d’un Merci particulier à Valérie à qui l’on doit la conception et la gestion du blogue durant ces deux ans.

Maintenant à tous les blogueurs , votre fidélité et votre intérêt à notre aventure , nous a touché .En espérant un jour être capable de pouvoir vous en partager un peu plus.

À Bientôt

Denis et Loulou sur Dartagnan

xx0_0 !!

DSC_0039

Catégories : Uncategorized | 19 Commentaires

De Beaufort à St-Jean !!

De Beaufort à Norfolk jusqu’a Annapolis, Cape May, New York, Lac Champlain , St-Jean  !!!!!!

Nous avons poursuivi notre route jours après jours vers le nord depuis deux mois , dame nature ne nous à pas permit de reprendre la mer , car les vents ont resté secteur nord et nord est . Moteur pour moteur nous avons préféré l’intérieur pour atteindre Norfolk le 25 avril ce qui marque la fin du waterway . Norfolk est  une base naval militaire Américaine . La sécurité sur  l’eau le long du trajet est impressionnante .Le 26 nous débutions la Cheasepeak . Cette grande baie de plus de 200 milles nous amène jusqu’a la belle ville d’Annapolis , que l’on commence à bien connaitre , mais sans jamais sans lasser.Par la suite nous enchainons avec la baie du Delaware jusqu’a Cape May. Le mauvais temps s’installe , pluie et brouillard nous bloque pour poursuive. Après 3 jours en mi-journée le brouillard se dissipe et nous reprenons la navigation pour atteindre Atlantique City  par la mer. Encore une fois pluie et brouillard nous gèle pour cette fois-ci  4 jours d’attente . Finalement un départ à 5 hrs. du matin d’ Atlantique City vers New York  pour une arrivée à 23 hrs. encore une fois dans l’épais brouillard . Dans ce segment de navigation nous sommes accompagnés de deux autres bateaux Canadiens , Hélène et Yvan sur Aventures et Jean-Marie sur Jaya. De New York , nous poursuivons sur la rivière Hudson pour atteindre finalement le Lac Champlain . Le vendredi 13 nous passons la frontière Canadienne et amarrons  Dartagnan sur le quais des écluses de St-Jean.Maintenant petite attente pour l’ouverture des Écluses vendredi le 20 mai , ce qui nous permettra d’atteindre Sorel probablement samedi le 21 mai en fin de matinée .

À très très bientôt la gang  0_0

DSC_0963DSC_0975DSC_0992DSC_0978DSC_0010DSC_0036DSC_0924DSC_0935DSC_0954

Catégories : Uncategorized | 15 Commentaires

Côte est américaine

Cote Est Américaine !!!!

Nous voilà maintenant sur la côte Est  de la Floride. Après la traversée des Bahamas jusqu ‘a Fort Pierce , nous poursuivons notre route vers le Nord en empruntant le waterway . Cette voie navigable en bordure de  l’océan à l’intérieur de la côte . Nos départs tôt le matin nous forces à revêtir vestes et tuques légères , car le mercure avoisine les 60 degrés F. Le contraste nous saisis durement et nous préparent probablement pour le Québec 0_0 !!! Cette navigation à travers les canaux comporte certaines exigences contenus  en autre des niveaux d’eau , courants  et sounds , mais nous donne une vie à bord  plus confortable , ce que la mer ne nous apporte pas toujours .Ces conditions de navigations plus facile nous reposent .

Voici quelques photos de notre arrêt  dans la très belle ville de St-Augustine en Floride et les dernières de Beaufort en Caroline du Sud ou l’on est présentement.

Bye Bye la gang

DSC_0823DSC_0832DSC_0844DSC_0826DSC_0852DSC_0857DSC_0853DSC_0859DSC_0865DSC_0871DSC_0874DSC_0884DSC_0886DSC_0887DSC_0888DSC_0893DSC_0890DSC_0902DSC_0904

Catégories : Uncategorized | 3 Commentaires

Des Bahamas jusqu’a la Floride !!

Des Bahamas jusqu’à la Floride !!

Depuis notre départ des Turck and Caicos notre route traverse les iles les plus à l’est des Bahamas. Après la première  arrêt sur l’ile de Mayaguana nous nous dirigeons sur l’ile Acklins pour un mouillage de deux jours. La beauté de la plage totalement sauvage et étant seul bateau justifiait ce moment privilégié . Notre arrêt ne peut se prolonger car la météo nous annonce des vents assez fort de l’est et nous ne serons plus protégés. Nous quittons pour Long Island dans Little Harbour qui nous donnera une excellente protection . A l’approche de  l’entrée de Little Harbour nous sommes surpris de l’ampleur des vagues qui déferlent dans le passage !!! 0_0 !!! Après vérification de l’endroit exacte du passage sur le GPS et la tablette , tout en prenant tout les deux un bon respire ….. nous enfilons le passage .

Ces fortes vagues qui déferlent sur l’arrière du bateau nous poussent dans la baie et nous abritent. Le silence entre nous deux durant le passage en disait long.

Une fois bien ancré dans la baie et encore une fois seul ,les vents forts de l’est se poursuivent jours après jours . Après 5 jours prisonnier de cette baie déserte de vie humaine , nous profitons de l’étale de la marée combiné à une légère baisse du vent pour en sortir !!! . La manœuvre face à la déferlante dans le passage n’est pas des plus rassurante , mais nous voilà enfin sorti et cap sur Rhum Cay dans une mer formée . A l’arrivée désolation de voir l’ile fortement touchée par la dernière saison cyclonique . Après Rhum Cay , Cat Island arrêt à la marina de Hanks Nest pour du diesel et de l’eau . Dans le passage menant à la marina stupéfaction de voir des dizaine de requins tout autour du bateau. Quelques mouillages le long de l’ile de Cat Island avec une météo de rêve , soleil  , vents légers et mer turquoise . Après Cat  un arrêt sur Little Sansalvador ile privée que possède une compagnie de bateaux de croisière . À notre arrivée dans la Baie un bateau de croisière y est mouillé et tout les passagers sont sur la plage . Nous mouillons aussi et utilisons l’annexe pour atteindre la plage . Une fois sur la plage un couple nous informe que l’on pourrais sans problème profiter du buffet à volonté  . Après quelques semaines de nav assez dure et que des conserves à bouffer, vous pouvez visualiser le moment et deviner se qui s’est passés dans nos têtes ….🙂 Face à ce grand buffet , on aurait bien  aimé ce voir la face …  . On vous épargnent les détails et on vous laisse deviner la suite . Le délit n’est pas énorme contenu que deux personnes de plus sur 2000 passagers n’a pas fait une grande différence pour eux . Le lendemain cap sur Eluthera avec une superbe météo , après quelques mouillages , nous sommes en position pour une petite traversée de 50 miles pour atteindre les Abacos . Groupes d’iles des Bahamas au Nord Est . Petit pincement au coeur  en sachant que cette portion de navigation sera la fin des Bahamas . Pour notre dernière nuit dans les Bahamas nous nous offrons le confort de la marina de West End histoire de faire le plein d’eau en plus d’une très longue douche et d’une bonne nuit de sommeil. Le lendemain départ 6 .30 hrs. pour la traversée du Golf Stream et d’atteindre Fort Pierce en Floride ,distance de 90 miles nautiques . À 14 miles de l’arrivée vers 17 hrs le ciel ce noircit et les éclairs frappent tout autour de nous à une fréquence hallucinante . La pluie devient si forte que la visibilité en est réduite qu’a une longueur de bateau . À tout ça on ajoute les ravalent de vents avec une qui atteint 52 noeuds de vent . Cette orage à durée 1 heure . Welcome USA Florida .

Maintenant nous nous sommes Américanisé à Véro beach avec le gros burger et la bière !!!!

A plus toute la gang

DSC00223DSC_0747DSC_0751DSC_0754DSC_0765DSC_0794DSC_0795DSC_0797DSC_0798DSC_0799DSC_0782DSC_0785DSC_0813DSC_0815DSC_0810DSC_0835DSC_0834DSC00225DSC00230

Catégories : Uncategorized | 9 Commentaires

De Puerto Rico à la République Dominicaine jusqu’au Bahamas en passant par les Turks and Caicos !!

De Puerto Rico à la République Dominicaine jusqu’au Bahamas en passant par Turks and Caicos !!!

Après Ponce quelques bons mouillages nous permettent de naviguer  toute la côte Sud de Puerto Rico jusqu’a Puerto Rial situé au Sud Ouest de l’ile. C’est le dernier bon mouillage nous positionnant pour la traversée du fameux passage de la Mona que tout les navigateurs redoutent. Ce passage d’une durée d’environ 30 heures de navigation de Puerto Rico à la baie de Samana nous confronte à divers courants , des houles qui s’entrecroisent et des profondeurs avec de grands écarts de 11,000 pieds à 600 pieds créant une soupe qui peut devenir très difficile par mauvais temps. Elle nous impose la prudence et un bon choix de fenêtre météo. Notre attente à été d’une semaine à scruter des fichiers météo tout les jours , pour enfin lever l’ancre direction République. Notre traversée à été dans l’ensemble bonne et nous nous félicitons de notre choix de fenêtre . Deux petits évènements ont marqué notre traversée : la première vers 3 heures dans la nuit ,on aperçois une ombre à environ 20 pieds du bateau , c’est une bouée non cartographier probablement à la dérive !!!! Nous l’évitons de justesse !!!! La deuxième en se préparant pour un empannage une forte houle nous surprend et change radicalement le cap du bateau , provoquant l’empannage non contrôlé …. conséquence  2 boulons sur 3 du charriot de la grande voile explosent :-0((  !!! Denis fabrique un gréement de fortune pour continuer à utiliser la grande voile, car il nous restaient encore une dizaine  d’heures pour la République. À l’arrivée dans la baie de Samana , les dauphins nous accueillent  à l’endroit ou en principe on devrait voir les baleines . Peu de temps après ,2 baleines viennent nous saluer près du bateau. Pour notre nuit à Samana nous privilégiions la marina de Puerto Bahia qui nous assurera repos et confort . À notre arrivée à la marina ,  on nous fait part que les douaniers nous attendent pour les formalités . Nous lui expliquons que nous aimerions bien faire un petit dodo  et faire cela en fin de journée ou peut être même demain , mais ce fut un NON catégorique et nous voilà lancé dans le cirque des formalités version République Dominicaine…. Je vous explique , là -bas en République c’est très différent , pour en avoir fait beaucoup d’autres durant le voyage . On pourrait qualifier ça de l’arnaque en équipe . Tout d’abord c’est l’émigration , une dame qui parle que l’Espagnol , nous informe que le tarif de maintenant ,est tout près du double  de l’an passé !!!! Feuille froissée gouvernemental comme preuve … Ensuite nous passons au douanier en uniforme militaire qui en plus de formulaires en n’en plus finir , vient sur le bateau avec son copain qui lui n’a pas levé les yeux de son cellulaire . Cette personne en civil avec un gun dans le jean sans étui qui justifie sa présence , comme vérificateur de stupéfiants. Après une visite sommaire de l’intérieur du bateau , il nous explique qu’il n’est pas rémunéré et c’est de mise de faire un petit cadeau . Pour nous son cadeau fut une poignée de main et un bon » Gracias Senior « Total de l’arnaque un peu plus que 100 $ !!! Pour vous donner une idée de grandeur excluant les Bahamas , les tarifs habituels varies de 5$ à 20$. Mise à part les tarifs , leur façon de faire n’inspire aucunement la confiance. Ensuite quelle belle surprise de retrouver à la marina  nos amis de Viata Daniel ,Zoé et Rose rencontrés en Grenade.Mais nos retrouvailles furent de courte durée ,ils quittèrent quelques heures après notre arrivée,car eux aussi sont sur le chemin du retour .Dès le lendemain après une bonne nuit de sommeil , nous larguons les amarres bien sûr pas avant d’avoir fait les formalités de départs appelé » Dispachios « et cela même si l’autre mouillage est à Lupéron qui se situe toujours  dans le même pays. Notre arrêt à Lupéron à été agréable , la rencontre avec Papo qui de sa chaloupe offre à tout les gens de bateaux une large game de services . Lupéron est un joli petit village sympathique et vive la bière à très très grand format appelée Bohémienne ou Présidente . De Lupéron nous hissons les voiles cap Turks and Caicos . La direction et la force du vent , nous à permit en 24 heures de faire toute la distance moyennant des vitesses de 6.5 à 7 noeuds continus . Petite anecdote pendant cette traversée , au coucher du soleil un oiseau se perche sur une filière de notre bateau ne voulant pas voler le soir ,il nous tiendra compagnie toute la nuit en nous quittant au lever du jour. Seul un mouillage servant

de repos à été fait au Turks. Notre météo favorable nous incite à poursuive notre navigation et d’atteindre Mayaguana, première ile des Bahamas .Dès les premières iles des Bahamas ,nous retrouvons les magnifiques plages qui caractérisent si bien cet archipel , en plus de s’offrir la langouste .Ces iles du Sud Est n’offrent pas de bons mouillages ce qui justifie notre navigation intensive pour atteindre les iles avec une meilleure protection . Depuis la traversée de la Mona nous sommes en mode navigation et l’internet est plutôt rare ce qui explique l’absence de nouvelles régulières

À bientôt et A + toute la gang xx

DSC_0660IMG_0119DSC_0663DSC_0670DSC_0675DSC_0700DSC00207DSC00216DSC00213DSC_0716DSC_0736

Catégories : Uncategorized | 4 Commentaires

Des Iles Vierges Espagnol à Puerto Rico !!!

DSC_0490DSC_0472DSC_0454IMG_0061DSC_0515DSC_0533DSC_0506DSC_0542DSC_0612DSC_0595DSC_0601DSC_0556DSC_0570

De St-Thomas ,des Iles Vierges Espagnoles à Puerto Rico !!!!

Les premières photos sont de Charlotte Amalie sur l’ile de St-Thomas .Maintenant 20 milles de navigation  plus à l ‘ouest et nous voilà dans les Iles Vierges Espagnoles , plus précisément sur L’ile de Culebra . L’ile possède une profonde baie , ce qui nous permet d’avoir un bon mouillage, car la météo nous prédit une période de vent un peu plus fort .Culebra d’une superficie de 11km. par 6 km. en fait l’ile principale d’un archipel de 24 ilots.Elle à été utilisée par l’armée Américaine comme base d’entrainement jusqu’à 1970. La photo du chars d’assaut  échoué sur la plage en laisse la trace.Pour visiter cette petite ile , nous louons une voiturette de golf  pour une journée ce qui permet en autre de se rendre à la plage Flamenco considérée comme l’une des10 plus belles plages au monde et  l’on n’a pas été déçu. Ensuite nous avons quitté pour Vieques, l’autre ile Vierge Espagnole après un peu d’attente car les vents étaient plutôt Sud et notre direction aussi. Deux mouillages suffisent pour parcourir toute l’ile, ile qui nous à paru un peu moins intéressante que Culebra. Nous enchainons donc notre navigation sur Puerto Rico par un 50 milles à voile en 8hrs. À Puerto Rico  la langue c’est l’Espagnol, donc cette langue nous est encore pas mal moins familière que l’anglais ,( avec laquelle nous nous débrouillons pas  mal plus qu’au début de notre voyage ).Mais bon ,les gens sont tellement gentils que nous réussissons à communiquer et à se faire comprendre.Puerto Rico est une ile ou se côtoient un mode de vie à l’américaine  et une culture à la Caraibéenne . Physiquement le mélange des autoroutes , des centres d’achat , de gratte-ciel et de cabanes en font une double image de cette ile.Premier mouillage Salinas, petite ville qui à su conserver son cachet des caraïbes . Durant la navigation  (qui à durée 3hrs .)entre Salinas et Ponce des dauphins nous ont accompagné… quel bonheur . Ponce deuxième ville en importance sur l’ile de Puerto Rico datant du XVll  siècle et déclaré trésor national. L’évidence d’une visite s’imposait , sans être des experts en architecture , nous avons bien apprécié les bâtisses coloniales qui abritent  musées , théâtres et la banque , sans oublier la caserne de pompier, en plus de jolis parcs.On pourraient considérer Ponce  pour son architecture l’une des plus belles villes des Caraïbes.

Pour ce qui est de notre prochaine navigation , les mouillages serviront à atteindre l’ouest de l’ile , afin d’être  bien positionné permettant la traversée de la Mona et d’atteindre la République Dominicaine.

DSC_0583IMG_0090

Catégories : Uncategorized | 4 Commentaires

De St-Martin aux Iles Vierges !!!

De quatre nous passons à deux, car le séjour de Valérie et Sylvain est déjà terminé :-((  … Leur passage sur Dartagnan fut des plus agréable . Ils ont bien compris l’enjeu de la météo en plus de participé aux petits ennuis quelques fois mal odorants qui surviennent sur le bateau.  Après un an et demi loin de la famille leur présence durant la période des fêtes était bien syncro pour nous deux.

Avant de partir de St-Martin , nous en profitons pour faire à nouveau une bonne provision. Ici la qualité et la variété est au rendez-vous , donc bonne réserve en plus du plein d’eau. Notre plan «  A « était de se rendre à Dog island , ile déserte qui raccourcirait notre route d’une quinzaine de milles , d’y dormir et de repartir vers 3 heures du matin et faire les 70 milles restants . En arrivant à Dog island en début d’après midi , nous constatons  que l’ile est paradisiaque mais impossible de mouiller l’ancre et encore moins d’y dormir . Le mouillage est très mal orienté . Alors deux choix s’offre à nous , revenir dormir sur Anguilla se qui signifie un retour en arrière ou de continuer …. Nous prenons la décision de continuer mais cela implique une arrivée de nuit à Virgin Gorda vers 2 à 3 heures du matin. Cela n’a pas été notre meilleur coup !!! en vous épargnant les détails … mais la distance est maintenant faite et le mouillage à été parfait dans Biras creek . Les jours suivants ont servi de repos pour nous deux et Denis en profite pour changer la pompe à diésel qui montrait des signes de fatigues . Virgin Gorda sound était pour nous une deuxième et demeure encore un coup de coeur . Le site du resto Saba Rock érigé sur un caillou face à la mer reste toujours aussi spectaculaire . Au menu ce qui est le moins cher c’est encore le burger … mais cette fois -ci nous avons résisté . Nous quittons notre premier mouillage pour un deuxième dans le sound qui est Leverick Bay ,petit complexe hôtelier avec resto , piscine, marina , boutiques et Beach bar. Delà nous poursuivons à la voile notre route à travers les ilots des iles vierges jusqu’a Peter Island . L’archipel des Vierges composées de plusieurs iles permette une voile très agréable et plus facile.

Face à Peter Island c’est l’ile de Tortola. Nous quittons notre mouillage de rêve pour se rendre sur l’ile plus précisément Road Harbour qui en est sa capitale . Courte visite d’une après-midi et retour à nouveau au même mouillage . Le lendemain petit déplacement sur l’ile voisine qui est Norman Island , principalement pour ses deux sites de plongé . Le premier , trois jolies petites cavernes avec des eaux cristallines et l’autre une patate de corail très réputée.Très beaux fonds marin dans les deux cas. Ensuite cap sur une nouvelle découverte l’ile de Jost Van Dyke . L’ile compte 150 habitants et vit essentiellement par son principale mouillage, ou on y trouve son très réputé Foxy’s bar . Depuis notre arrivée aux iles Vierges , le rythme de nos déplacements est volontairement lent et nous en savourons bien le moment . Nous sommes présentement dans les Iles Vierges Américaines avec comme premier mouillage Francis Bay . Encore une fois les jours passent à la baignade , plongé , marche sur la plage et à apprécier la douceur du temps .

Avant de quitter définitivement l’ile de St-John nous avons fait un dernier arrêt à Cruz Bay  pour ensuite poursuivre sur St-Thomas . Nous mouillons l’ancre dans  Saint-Thomas  Harbor tout près de la ville de Charlotte Amalie qui sera notre dernier mouillage dans les Vierges.

A+ toute la gang ( maintenant un seul e-mail fonctionne et c’est le mauditgauthier@gmail.com si vous voulez nous rejoindre personnellement  Merci )

IMG_6854IMG_6823DSC_0336

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DSC_0350 DSC_0351 DSC_0403

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

Catégories : Uncategorized | 10 Commentaires

Une écoutille fenêtre ouverte sur le monde

Texte de Valérie et Sylvain, en visite sur le D’Artagnan:

l'écoutille

C’est par un regard à travers l’écoutille que nous avons envie de vous raconter notre passage sur le D’Artagnan.    L’écoutille du D’Artagnan est toute grande ouverte sur le monde, à l’image des habitants de ce valeureux voilier.  Par cette fenêtre, le soir, nous pouvions observer l’immensité, sa lune et ses millions d’étoiles.  À l’occasion, un petit nuage chargé nous forçait à refermer temporairement cet accès à l’horizon mais dès le nuage passé, nous ne tardions pas à réouvrir la trappe pour contempler à nouveau, pour sentir le vent parfois très fort et pour ensuite retourner dans les bras de Morphée, bercés par la grande bleue.  Au petit matin, nous humions avec grand plaisir la brise chaude, nous pouvions entendre les coqs rivaliser de vocalises et la belle turquoise danser autour du fier D’Artagnan.  À l’extérieur de la grande lucarne, nous avons découvert des endroits colorés, des inconnus qui saluent des inconnus, des plages généreuses, des camaïeux de bleu, des collines bien fournies, des passages tantôt français, tantôt hollandais, des baguettes, du foie gras et du canard confit, des tortues en trottinette et d’autres nageant la brasse, des boutiques à faire rêver, des cactus pailletés, des bateaux par millier. Sint-Maarten et St-Barthelemy ont été à la hauteur de nos attentes, oh ça oui!

Du côté intérieur de l’écoutille du très accueillant D’Artagnan nous avons été témoins d’une vie remplie d’amour, une vie organisée, simplement mais assurément.  Ici, ce sont les temps qui mènent.  Le temps  dont on dispose et le temps qu’il fait: le temps qu’il fait dicte le temps qu’on a!  À bord du D’Artagnan, on est synchro, on suit la cadence, on participe aux tâches, agréables comme plus salissantes(!),  on accepte le temps, on saisi la mesure et la démesure.  La mer demeure maitresse du Capitaine et de son Grand Boss.  La violence des rafales de l’est et de la houle immense commandait le repos du D’Artagnan.  Il fallait obéir, sagement, consciemment.  On s’est senti en toute quiétude avec un équipage si à l’écoute, si prévenant.  Loulou, Denis et D’Artagnan forment un trio soudé.  Nous avons savouré chaque instant au sein de leur univers.  La fraternité est réconfortante et elle a su, pour un moment, apaiser les incertitudes et les ennuis.  Quel mémorable Noël nous avons passé avec vous.  Denis, Loulou, D’Artagnan, (et Puce et Sugar de Noël et Portos le coquin), nous vous souhaitons une merveilleuse continuité, aussi remplie que ce que vous avez à offrir.  Merci pour…TOUT! À très bientôt!

Vous là, on vous aime! , Val et Syl xxx

IMG_6792IMG_6929IMG_6951IMG_7011IMG_7228IMG_6776

IMG_6911IMG_6709

Catégories : Uncategorized | 6 Commentaires

Antigua, Barbuda , St-Barth et St-Martin !!

Antigua , Barduba , St-Barth et St-Martin !!!

Merci Éole pour le Sud Ouest , cela nous a permis comme souhaité de se rendre à Antigua. Premier mouillage à Antigua English harbour , tout près de la marina Nelsons Docyard. Marina ou est amarré des Yachts et voiliers exceptionnels. Pour ce qui est des voiliers c’est du jamais vu … !!! Par la suite en explorant les alentours  , nous rencontrons le gérant d’une conciergerie , pour MÉGA YACHT . Il nous invite pour une soirée promotionnelle sur les pontons de la marina. Nous acceptons l’invitation . Une fois sur place plusieurs représentants alimentaire offrent leurs produits en dégustation et pour accompagner le tout du vin et du champagne nous s’ont offert .Grande opération charme . Un band musical complète l’atmosphère super sympa . Le lendemain nous allons au fort Berkeley pour le point de vu qu’il nous offre sur la marina , la baie et l’océan . Nous quittons le mouillage et parcourons toute la côte sud ouest d’Antigua jusqu’a sa capitale St-Johns . Cette côte abrite des plages incomparables , comme prétend le slogan publicitaire , elles seraient du nombre de 365 une pour chaque jours de l’année. À St-Johns pas de bons mouillages , mais un quai gratuit en plein centre ville . Parfait pour le ravitaillement ,à proximité une épicerie et un marché extérieur gigantesque. Par la suite nous quittons la ville pour un mouillage à Deep Bay, ou nous retrouvons le calme et une jolie plage . Nous laissons Deep Bay pour une navigation de 25 milles direction ile de Barbuda. Barbuda est une ile plutôt plate peut visible du large avec une population d’environ 1400 habitants . Elle est également  réputée pour son sanctuaire d’oiseaux et ces magnifiques plages . Notre premier mouillage Low Bay est une immensité déserte de 14 km de sable à fleur d’océan un endroit rare même au Antilles .Une navigation de 60 milles nous sépare de Barbuda à St-Barth . Nous quittons au lever du jour et atteignons St-Barth au coucher du soleil . Dans cette navigation nous pêchons un barracuda et un beau thon rouge de quoi en faire deux  excellents repas .Nous sommes maintenant à St-Martin dans l’attente de notre visite

. Sylvain et Valérie serons de l’aventure pour 10 jours . Nous sommes très heureux de ce cadeau , quel bonheur d’avoir de la famille pour passer Noël .

A+ Et à tout ceux qui on du plaisir à nous suivre,  on vous souhaite un Joyeux Noel et une  Année exceptionnelle xx

DSC_0206 DSC_0234 DSC_0304 DSC_0308 DSC_0325 DSC_0213 DSC_0258 DSC_0244 DSC_0236 DSC_0300 DSC_0274 DSC_0221 DSC_0238 DSC_0333DSC_0313

Catégories : Uncategorized | 33 Commentaires

Bequia à la Guadeloupe !!

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

De Bequia à la Guadeloupe !!!

Nous avons quitté l’ile de Bequia vendredi le 13 novembre après une attente d’une fenêtre météo de plus d’une semaine, car nous voulions tant que possible faire nos déplacements à la voile. Il nous faillais deux jours de bonnes météo, Bequai ,St-Lucie la première journée estimée à 12 heures de navigation et St-Lucie, Martinique le lendemain . La météo a été parfaite !!!! Nous permettant de parcourir toutes ces distances à voile . Le premier mouillage en Martinique Sainte-Anne , encore une fois nous changeons de pays formalité de douane exigée. Le lendemain direction le Marin qui se situe à peine à 3 milles de Sainte-Anne , pour y refaire les provisions. Là-bas l’épicerie est directement en bordure de la baie et du mouillage . Depuis la Grenade les épiceries sont assez modestes , donc peu de variétés et des prix assez élevés . Quel bonheur de retrouver la baguette de pain , les fromages , le yogourt, la charcuterie , etc,etc,etc. Nous étions quelque peu hystérique a vouloir tout mettre dans le panier. Deux enfants dans un magasin de bonbons : ») quelques heures de plaisirs à apporter vivres de l’épicerie au zodiac , du zodiac au cockpit du bateau , du cockpit du bateau à l’intérieur et enfin tout ranger.Quelle joie de revoir le bateau rempli et de se dire ce soir on pourraient manger ça ou ça ou bien ça …. Une fois l ‘euphorie passée nous quittons pour L’Anse d’Arlet toujours en Martinique pour y mouiller et faire un peu de plongée . C’est un bon endroit pour y voir des tortues marines . De là 10 milles nous sépare de la marina  Etang Z’Abricot , bon endroit pour faire le plein d’eau, dessaler le bateau et louer une voiture pour un jour, consacré au shopping..La Martinique offre la beauté des iles  avec en plus la facilité des grands magasins. Ensuite nous déplaçons le bateau destination la capitale qui est Fort de France pour deux jours. Fort de France regroupe un tiers de la population ou cohabite commerces et effervescences de la rue . Toutes les grandes marques Françaises y sont présentes , du bonheur pour moi un peu moins pour le capitaine . Nous quittons Fort de France pour un dernier mouillage qui est Saint-Pierre .Cette ville ne compte plus aujourd’hui que 7500 habitants. Le 8 mai 1902 la totalité de sa population périt lors de l’éruption du volcan Pelée , seul rescapé , un prisonnier nommé Cyparis  fut sauvé grâce à l’épaisseur des murs de son cachot . Plusieurs ruines témoignent de ce cataclysme .Delà par une navigation plutôt dure et intense nous rejoignons la Dominique plus exactement la ville de Roseau qui en est la capitale . De notre mouillage un local vient nous proposer  de nous jumeler avec l’équipage d’un autre bateau , des gens de la Belgique , pour un tour de l’ile d’une durée de 8 à 9 heures composé de la visite des chutes Trafalgar , cavernes et cascades qui ont servis de décors au film Pirate des Caraïbes 2  en plus d,une plongée dans le parc à eau  sulfureuse appelé Champagne .Nous avons découvert la Dominique qui par son intérieure , nous à dévoilée une nature riche et sauvage . La Dominique compte 365 rivières et une végétation très luxuriante que l’on ne connaissais pas . Notre deuxième mouillage toujours en Dominique nous amène à Portsmouth tout près de Indian River . Cette rivière que l’on à  visité moyennant un guide qui à la rame ,( car les moteurs H.B. sont interdis) nous y conduit à près 1 mille à l’intérieur. Alors ces deux arrêts en Dominique nous ont permit de découvrir une Dominique méconnue .De la Dominique nous poursuivons notre navigation pour atteindre les Saintes , petit archipel constitué de deux Iles principales 3 plus petites et de nombreux ilots . Archipel qui pour nous demeure à nouveau un de nos coups coeur . Apres 2 jours aux Saintes , la météo nous invite à continuer  vers la Guadeloupe , pour mouiller tout à l,ouest à Deshais et de là attendre l’opportunité météo pour aller à Antigua.

A+

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DSC_1155DSC_1154DSC_0013DSC_0023DSC_0029DSC_0039DSC_0052DSC_0055DSC_0071DSC_0139DSC_0168DSC_0196DSC_1121

Catégories : Uncategorized | 9 Commentaires

Déjà la route du retour !!

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

Déjà la route du retour !!

Nous avons quitté le confort de la marina de Port Louis ,après un séjour de 4 mois  pour mouiller à l’extérieur  dans la baie de St- George’s Harbour, afin de passer trois jours avec Papillon des Mers et Viata. Nous en profitons pour faire une petite plongée dans le parc sous- marin  de Molinière avec eux , en plus de quelques petits soupers et 5 à 7 .Ensuite notre plan fut de quitter la baie pour rejoindre Carriacou qui se trouve à environ 30 miles nautique , pour un bon carénage du bateau. Après 3 jours d’essaie le quatrième jours Ardouing le gérant du chantier nous propose une sortie de trois jours pour faire les travaux . Premier jour, sortir le bateau , lavage à pression , gratter la coque , nettoyer l’hélice et changer les anodes. Deuxième jours, peinturer la coque ,et finalement le troisième jours remise à l’eau.Trois jours à bosser sous une chaleur de 40 degrés . Je veux mentionner qu’au départ de la marina  nos amis  Français Stéphan et Sylvie nous ont fait cadeau de leur peinture anti-salissure . Pour ceux qui connaisse la valeur de cette peinture vous comprendrez que l’on étaient très heureux . Nous repartons de Carriacou fier de nos travaux accomplis . Premier mouillage Petit St-Vincent . Petite ile avec un complexe hôtelier de grand luxe avec restaurant sur la plage à couper le souffle , » les prix aussi « . La vue sur la mer est spectaculaire. De notre mouillage nous utilisons l’annexe pour aller sur la petite ile qui se nomme Morpion , minuscule ile tout de sable , l’endroit est très spécial ,espérant que les photos vous permettent d’imaginer le moment .Par la suite ile de Union plus exactement Clifton pour les formalités . C’est la fin de Grenade et le début de St-Vincent et les Grenadines. Petit arrêt de nouveau dans les Tobago Cays . Par la suite  cap sur l’ile de Mayreau qui est juste en face ,nous découvrons un superbe mouillage Salt Whistle Bay ,que nous avons adoré . De là , direction Mustique , Mustique est une ile privée avec un seul mouillage dans la Bay Britannia sur bouée payante 75 US $ , bienvenue sur l’ile des milliardaires , ici en plus de la princesse Margaret plusieurs célébrités du show bizz on une demeure . ( Mick Jagger , Raquel Welch , David Bowie, etc. … ) Toujours sur l’ile de Mustique nous avons visité une ancienne plantation de coton réhabilitée en hôtel cinq étoiles ( Coton House ) un des établissements des plus sélect des Caraïbes . Pour ce qui est des dernières photos quelques personnes de l’entourage de la marina que l’on a bien apprécier.

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DSC_0958 IMG_0879IMG_0882DSC_0955DSC_0968DSC_0988DSC_0995DSC_0980DSC_0997

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DSC_1026DSC_1027DSC_1031DSC_1050DSC_1057DSC_1067DSC_1069DSC_1072DSC_0949DSC_0948DSC_0946DSC_0935DSC_0939

 

Catégories : Uncategorized | 8 Commentaires

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com. Thème Adventure Journal par Contexture International.